Ergonomie

L’Eclairage

L’Eclairage

C’est un point souvent négligé, il fait pourtant partie intégrante du confort au bureau. L’éclairage artificiel préconisé peut être de type intensif, indirect voire une combinaison des deux.

En savoir plus

C’est un point souvent négligé, il fait pourtant partie intégrante du confort au bureau. L’éclairage artificiel préconisé peut être de type intensif, indirect voire une combinaison des deux. Si l’éclairage est indirect, il est conseillé de le compléter par des luminaires d’appoint sur le plan de travail.

Le choix du siège de bureau

Le choix du siège de bureau

LES REGLES ESSENTIELLES A chacun son siège : un siège confortable doit disposer de tous les réglages permettant de s’adapter à la morphologie de chacun Réglage de la hauteur d’assise permettant de poser les pieds au sol et de bien maintenir les cuisses. Réglage de la hauteur du dossier pour suivre les courbes de la [...]

En savoir plus

LES REGLES ESSENTIELLES

  1. A chacun son siège :
    un siège confortable doit disposer de tous les réglages permettant de s’adapter à la morphologie de chacun

    • Réglage de la hauteur d’assise permettant de poser les pieds au sol et de bien maintenir les cuisses.
    • Réglage de la hauteur du dossier pour suivre les courbes de la colonne vertébrale et optimiser le soutien lombaire.
    • Réglage de la profondeur d’assise pour supprimer toute gêne ou point de compression au niveau des cuisses et des genoux.
  2. A chaque usage, le siège adapté : Les travaux bureautiques face à un écran, l’immobilité, la position assise prolongée peuvent engendrer lombalgies et maux de dos. Pour éviter douleurs et contractures, il faut bouger tout en étant parfaitement soutenu : les sièges «synchrone» ou «contact permanent» constituent la solution idéale. Le siège épouse tous les mouvements du corps et évite la fatigue due à une position unique.
  3. Bien s’asseoir : Les pieds doivent être posés à plat, les jambes veticales, les cuisses à l’horizontale. Le dossier doit suivre la double courbure naturelle de la colonne vertébrale. De plus, pour obtenir une bonne répartition du poids du corps sur l’ensemble du siège, la forme et la fermeté du moussage de l’assise et du dossier sont prépondérantes.
  4. Les accoudoirs et repose-pieds : Les accoudoirs sont nécessaires au confort de travail. Leur hauteur et leur longueur doivent être adaptées à la hauteur de votre coude, ainsi qu’à la hauteur de votre plan de travail.

LES MÉCANISMES

  • Contact permanent :
    Le dossier s’incline d’avant en arrière pour accompagner vos mouvements et soutenir votre dos en permanence. Blocage possible sur plusieurs positions
  • Synchrone :
    Il vous offre la meilleure ergonomie grâce au mouvement coordonné de l’assise et du dossier qui accompagne tous vos mouvements. Mécanisme réglable en intensité selon le poids de l’utilisateur. Blocage possible sur plusieurs positions
  • Basculant centré :
    Il vous permet de vous relaxer en basculant l’ensemble du siège d’avant en arrière.
  • Basculant axe décalé :
    Permet en plus de garder les pieds au sol lors du basculement pour une meilleure circulation sanguine.

 

CONFORT

Les sièges et fauteuils sont cotés de 2 à 5 étoiles en fonction des éléments qui déterminent leur niveau de confort (densité de la mousse, renforts de moussage, galbes de l’assise et du dossier…)

DURÉE D’UTILISATION

Les différents mécanismes et les multiples réglages ergonomiques (lombaire, assise coulissante…) permettent de déterminer la durée d‘utilisation quotidienne idéale de votre siège.

POINT INFO

Les repose-pieds sont indipensables pour une bonne position au poste de travail et sont recommandés par la médecine du travail. Légalement, un repose-pieds sera mis à disposition des travailleurs qui en font la demande (décret n°91-451 du 14 mai 1991, chapitre V article 10.) Avec un repose-pieds, une meilleure position est assurée : il évite la compression au niveau des genoux et facilite la verticalité du dos.

Les espaces de circulation

Les espaces de circulation

Dans un espace paysagé, les normes imposent des passages de 120 cm minimum. N’hésitez pas à nous contacter pour vous aider à créer des espaces à la fois rationnels et agréables.

En savoir plus

Dans un espace paysagé, les normes imposent des passages de 120 cm minimum. N’hésitez pas à nous contacter pour vous aider à créer des espaces à la fois rationnels et agréables. Si vous travaillez seul dans votre bureau, vous pouvez vous contenter de passages de 80 cm, voire un peu moins. Si vous travaillez dos au mur, prévoyez un espace minimum de 80 cm, l’idéal étant 100 cm.

L’emplacement du bureau

L’emplacement du bureau

Il faut, dans la mesure du possible, placer le bureau, de manière à ce que l’éclairage naturel soit perpendiculaire à votre plan de travail, en particulier si vous utilisez l’outil informatique.

En savoir plus

Il faut, dans la mesure du possible, placer le bureau, de manière à ce que l’éclairage naturel soit perpendiculaire à votre plan de travail, en particulier si vous utilisez l’outil informatique. Sinon, les contrastes lumineux trop importants vont créer une réelle fatique oculaire. Si vous ne pouvez pas faire autrement (configuration de la pièce, prises non modifiables, ou autres contraintes…), il est recommandé d’acquérir des stores d’intérieur filtrant la lumière directe, et de recréer un éclairage adapté.

La posture assise idéale

La posture assise idéale

Posture assise ideale

L’ergonomie du poste de travail

L’ergonomie du poste de travail

Un poste de travail ergonomique est un poste qui offre un environnement et des équipements permettant de créer des conditions de travail optimales

En savoir plus

Un poste de travail ergonomique est un poste qui offre un environnement et des équipements permettant de créer des conditions de travail optimales afin de réduire le plus possible les sollicitations pour les personnes au travail et donc de réduire au maximum les troubles musculo-squelettiques (TMS) qui sont un enjeu majeur de santé et aussi une source de coûts suite aux interruptions de travail. L’ergonomie des espaces de travail est un investissement à long terme pour la santé générale des entreprises.